Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Activités SOTA
Les Diaporamas

Webmestres-Infos
f6cel.jpg
F6CEL
f6eno.bmp
F6ENO


 

SOTA FRANCE Summits On The Air

Règles générales

Une version complète des Règles Générales est disponible ici : Règles générales (en format pdf)

But

Le but du SOTA est d’encourager l’activité radio amateur depuis des sommets de collines et de montagnes dans les pays du monde entier, et de fournir un éventail de diplômes pour les radioamateurs de toutes les entités DXCC.

Le Programme est censé encourager l’activité depuis des sommets clairement définis, incluant les montagnes les plus importantes. Pour que la participation au programme soit la plus étendue possible, les sommets les moins importants peuvent également être pris en compte. En conséquence, un système progressif de points est affecté aux sommets selon leur altitude. Le programme n’accepte pas d’opération depuis des véhicules motorisés ou à proximité immédiate de ceux-ci.

Le programme encourage la participation d’Activateurs qui réalisent des QSOs depuis des sommets, de Chasseurs qui contactent les Activateurs, ainsi que de SWL.

Structure du Programme

Champ d'application
Le Programme est ouvert aux radioamateurs du monde entier. Il n’y a aucune restriction sur qui peut activer les sommets, bien qu’il soit probable que la plupart des activateurs habitent la région concernée. Les Chasseurs et les SWL peuvent être situés dans n’importe quel pays, même s’il n’y a aucune association SOTA déclarée dans ce pays.

Associations
Adoptant les Règles Générales, des régions géographiques distinctes forment des composantes du programme SOTA appelées Associations.
Chaque entité DXCC mondiale peut participer séparément au SOTA. L’entité forme une Association.
Chaque association doit désigner un responsable. Le responsable d’association définit les paramètres qui sont appropriés aux besoins locaux. Il crée le Manuel de Référence de l’Association (ARM) et le soumet, comme proposition de participation, à l’équipe de direction du Programme.

Régions
Dans l'étendue géographique d'une association il peut y avoir une ou plusieurs zones montagneuses. Celles-ci sont distinctes de manière géographique ou géologique.

Participants
Il y a trois types de participants: les Activateurs, les Chasseurs et les SWL. Des équipes peuvent être formées pour participer en tant qu’Activateur. Des points sont attribués à chaque type de participant, et des diplômes sont disponibles, reconnaissant les niveaux spécifiques de réussite.

Fonctionnement du Programme SOTA
Le Programme est géré par Internet, à l’aide de sites Web et d’e-mails afin de réduire les coûts au minimum. Le programme s’autofinance grâce au coût des diplômes. Le site mondial du SOTA est http://www.sota.org.uk.

Le système de référence
A chaque Région de l’Association est attribué un identifiant unique à deux caractères. A chaque sommet de la zone est attribué un numéro de 001 à 999 (Il n’a pas été prévu qu’une zone comporte plus de mille sommets; si nécessaire, on aura recours à une subdivision).
Dans une Association, cela attribue un code de référence unique à un sommet, prenant la forme: AB-001 par exemple.
Lorsque le nombre est inférieur à 100, la numérotation devra commencer par des zéros, comme dans l’exemple ci-dessus. Le code de référence est utilisé tout au long du programme pour identifier le sommet.

Dans le but d’identifier un sommet de façon unique dans le monde entier, un code de référence international du SOTA est créé en attribuant au code de référence un préfixe correspondant à l'association.
Exemples :
· Le préfixe ITU s’il n’y a pas eu de subdivision de l'entité DXCC; ex : G/LD-003.
· Le préfixe ITU plus l’identifiant de subdivision, s’il y a eu subdivision; ex: W-VA/BR-001.

Pour éviter toute confusion avec le programme Islands On The Air (IOTA), les lettres des identifiants des sommets ne doivent pas être celles des abréviations des continents, comme AF, AN, AS, EU, NA, OC ou SA.

Règles pour les activateurs
Toute expédition doit utiliser des itinéraires d’accès légitimes et observer toutes les règles locales concernant l’utilisation du territoire. Les activateurs doivent surtout s’assurer qu’ils ont les autorisations nécessaires pour opérer depuis le sommet choisi.
Pour qu’une expédition soit valide, les critères suivants doivent être respectés:
1. L’opérateur doit posséder une licence d'émission valable..
2. Toute opération doit respecter les règles de la licence et doit utiliser les bandes radio amateur du pays dans lequel se trouve l’association.
3. Le moyen d'accès final au sommet doit être faire appel à l'énergie humaine. Des moyens valables peuvent être la randonnée, l’escalade, le ski, le VTT.
4. La position de l'émetteur doit se trouver à l'intérieur de la distance verticale permise du sommet, comme le définit la règle 3.5. Le terrain entre la position d’opération et le sommet à proprement parler ne doit pas tomber en dessous de la distance verticale autorisée.
5. Tout équipement doit être transporté sur le site par l’équipe d’activation.
6. Tout équipement doit être opéré à partir d’une source d’énergie portable (piles, cellules solaires, etc). L’opération est expressément interdite si elle utilise une source d’énergie fixe ou un groupe électrogène.
7. Toute opération doit respecter les limites d’utilisation de l’équipement de transmission pouvant exister sur le sommet.
8. Quatre QSO uniques au moins doivent être réalisés depuis le sommet. Les QSO avec d’autres opérateurs sur le même sommet ne comptent pas.
9. Les QSO via répéteurs terrestres ne son pas valables
10. Les points d’activation sont attribués à l’opérateur, peu importe l’indicatif utilisé. L’opérateur doit être en droit d’utiliser l’indicatif. Des opérateurs multiples d’une même station peuvent obtenir les points d’activation. Chaque opérateur individuel doit faire le nombre minimum de QSO cité ci-dessus pour pouvoir réclamer les points d’activation.
11. Les activateurs doivent soumettre le carnet de trafic de l’expédition pour obtenir l'attribution des points. Dans le cas où une demande ne serait pas faite, il est demandé tout de même aux activateurs de fournir leur carnet de trafic pour que les demandes des chasseurs puissent être justifiées. Les carnets de trafic peuvent être fournis en remplissant un document d’entrée sur le site du SOTA ou dans un log. De plus amples détails se trouvent sur le site du SOTA.
12. Si le sommet possède un code de référence dans deux associations ou plus, l’activateur ne peut réclamer les points que d’une seule association pour chaque ascension. L’ascension du sommet doit partir du territoire de l’association et la position d’opération doit également se trouver dans l’association. Un même sommet peut être activé une fois par an dans chaque association mais chaque activation doit être une ascension séparée.

Les points pour les activateurs
Le score annoncé lors d'une expéditions ne dépend pas du nombre de QSOs réalisés; toutefois il existe un minimum de 4 QSOs pour que l'expédition soit validée. Un activateur ne peut réclamer les points correspondants à un sommet qu'une seule fois par année calendaire (du 1er janvier au 31 décembre).

Modes et bandes
Tout mode et bandes radio amateur sont valables pour le programme.

Bonus saisonnier
Un bonus saisonnier peut être attribué à tout activateur; il peut, par exemple, être appliqué en conditions hivernales quand les variations de températures ou d’autres paramètres comme la mousson, sont significatives.

Règles pour les chasseurs

1.Le chasseur doit détenir une licence d'émission appropriée.
2.Le chasseur doit effectuer un QSO avec l’expédition au cours duquel les indicatifs et les reports sont échangés. Le code de référence SOTA devrait autant que possible être obtenu pendant le QSO.
3.Depuis le 01-Jan-2004, seul un QSO avec un sommet donné pendant une période de 24h compte pour un point. La période de 24h est définie de 00:00 à 23:59 heure locale au point de localisation du sommet.
4.Les QSO via répéteurs terrestres ne comptent pas.
5. Les chasseurs qui souhaitent obtenir des récompenses doivent soumettre leur carnet de trafic avec le détail de tous les QSO avec les expéditions pour lesquelles réclament des points.
6.Les cartes QSL ne sont pas nécessaires.
7.Un activateur peut réclamer des points chasseurs pour des QSO réalisés avec des activateurs d’autres sommets pendant l’expédition.

Les points pour les chasseurs
Le score correspondant au sommet est demandé pour l'écoute d'un seul QSO avec l’expédition. Des QSO multiples avec la même expédition ne donnent aucun point supplémentaire.